Logiciels | ToutPourLaMusique.com
Manchester
Manchester

Logiciels

Assisté ? Qui donc aurait besoin d'être assisté pour produire de la musique ? Cet "art mineur" pour lequel il n'est pas nécessaire d'être "initié", comme le prétendait Serge Gainsbourg...  

Ce guide s'adresse donc à tous ceux qui n'ont pas encore franchi le pas de la Musique Assistée par Ordinateur (ou sont en passe de la faire), faute de temps, de patience, de connaissances, mais l'esprit plein de bonne volonté, de talent et d'envie de créer tout simplement. Oui ! Nous vous le confirmons : vous pouvez faire de la musique avec votre ordinateur quelque soit votre niveau, vos goûts musicaux, votre expérience, et dans des domaines aussi variés que le chant, l'édition de partitions, le mixage, l'enregistrement, l'accompagnement… Une fois l'outil maîtrisée, il est fort probable d'ailleurs que la musique constitue la prochaine "aventure créative" de l'Homme. Elle s'offrira ainsi, comme à sa genèse, à l'aide d'outils simples de proximité immédiate, la puissance, la diversité et l'autonomie en plus...

Séquenceurs & Groovebox / Trackers

Si le micro-ordinateur est le cœur de votre réseau musical, le séquenceur en sera sûrement le principal "animateur"car véritable magnétophone "multi-standard-multi-pistes". Un outil qu'il est donc indispensable d'évaluer avant tout achat et de maîtriser par la suite, tant son emploi nécessite certains automatismes et une façon de travailler qui seront difficiles de changer par la suite. Les séquenceurs sont plutôt réservés à une utilisation "intensive" associant création, arrangement, production, mixage, traitement et effets, audio et MIDI, et nécessitent la plupart du temps un équipement adaptés (clavier maître, carte audio spécialisée, câbles, système d'amplification idoine). A mi-chemin entre séquenceur, arrangeur et éditeur audio, les "groovebox / trakers" proposent un mode d'édition et de création simple, puissant et instantané, qui caractérise la musique électronique tous styles confondus. Le "sample" (échantillon audionumérique) et "loops" (boucles audionumériques) demeurent la matière première de ce type de logiciel.

Editeurs de partitions

Ils permettent aux musiciens de réaliser à domicile plusieurs types de projets, du relevé SACEM incluant paroles, mélodie et accords, jusqu'aux conducteurs pour orchestre, en passant par l'écriture pour instruments spécifiques. Contrairement aux autres logiciels de musique, l'éditeur de partition ne nécessite aucun matériel supplémentaire pour être opérationnel. Au minimum, une carte son standard permettra d'auditionner son travail grâce au synthétiseur interne, et une imprimante, bien entendu, complétera la configuration de manière idéale. Equipé de fonctions très similaires aux traitements de textes et logiciels de PAO, il est tout aussi facile de saisir et " glisser-déposer " des éléments sur une portée virtuelle : les changements de tonalités, les conversions en portées pour batterie et ou en tablatures pour guitares, la reconnaissance optique de partitions imprimées, ou bien encore l'ajout de paroles avec une mise en page respectant le rythme et la mélodie.

Arrangeurs et générateurs automatique de musiques

C'est sans doute le moyen le plus simple de produire un arrangement complet et une ligne mélodique (improvisée ou non), pourvu que l'utilisateur de ce type de logiciel possède quelques notions de solfège et rythmiques. Il lui sera demandé en effet sur ces logiciels, de saisir une grille d'accord, placer quelques variations, définir un style, puis s'essayer à une impro, "tester" rapidement une composition, reproduire un morceau connu etc.

Editeurs audionumériques

Il s'agit de logiciels permettant de réaliser des montages audio, à partir d'une ou plusieurs pistes. Ils comprennent des outils d'analyse, de traitement et d'édition globale, de mastering et peuvent être associés à l'image (diaporama, vidéo etc.).

  • Wavelab
  • SoundForge
  • Soundtrack pro
  • Audacity

Editeurs et gestionnaires d'équipements MIDI

Si vos appareils musicaux ne vous proposent qu'un mini écran rétroéclairé et une pincée de curseurs pour uniques contrôles, vous vous orienterez sans doute vers les logiciels d'édition et de gestion de synthétiseurs, échantillonneurs et autres appareils MIDI sur pc.

  • Sound Diver

Synthèse sonore logicielle

Que vous le croyez ou non, votre unité centrale, aussi austère soit-elle (excepté sous Mac bien entendu), dissimule un véritable synthétiseur. Mais l'inverse est tout aussi vrai : tout synthétiseur cache sous son clavier et ses potentiomètres, un ordinateur… L'avenir de ces instruments électroniques serait-il logiciel ? De nos jours, générer des fréquences, leur appliquer divers traitements et mettre à disposition du musicien un ensemble multi-timbral, polyphonique, compatible à la norme MIDI, ne relève plus du miracle technologique. Dans le domaine de la micro-informatique domestique, les logiciels actuels sauront avantageusement tirer profit d'un Pentium ou d'un Athlon, afin de réaliser tous les types de synthèse sonore, qu'elle soit additive, soustractive, à base de modulation de fréquence, de tables d'ondes échantillonnées, granulaire, etc. Ces logiciels peuvent être classés en deux grandes catégories : les " émulateurs " et les " laboratoires ".

  • Arturia
  • Native Instruments

Echantillonneur / Sampler

Le " sampler " ou échantillonneur permet de restituer sur n'importe quelle note et sur n'importe quelle touche, tous types de sonorités ou bruit préalablement enregistrés en format audionumérique. Un procédé que le pc réalise aujourd'hui grâce à certains logiciels qui permettront d'enrichir considérablement votre palette sonore.

  • Halion
  • Gigasampler

Effets et traitements

Une fois les pistes enregistrées sur votre disque dur, il est fort probable que vous y ajouterez un pincée d'effets et de traitements pour " colorez " votre œuvre, y corriger certains défauts et faire oublier à vos futurs auditeurs qu'elle fut enregistrée dans votre home studio. Une opération que la plupart des logiciels réalise à présent à l'aide d'utilitaires autonomes et/ou disponibles sous la forme de "plugs-in". Leur caractère " universel " et leur diversité permettent de les utiliser indifféremment avec de nombreux logiciels compatibles Direct X, VST et TDM Mixage et automates de lecture Habillez votre ordinateur, fournissez lui une liste de titres à passer (au format numérique), dites lui de passer quelques messages publicitaires (ou personnels) préenregistrés, branchez lui un ampli et laissez le faire le DJ ! Il y a de fortes chances d'ailleurs qu'il soit votre meilleur assistant pour animer une soirée, une station de radio, un lieu public etc. Détection de tempo, equalizer, effets, tri de fichiers, contrôle automatique du niveau, ce type de logiciel peut notamment être complété de télécommandes ou platines externes, et associé à des systèmes de gestion de lumières.

Karaoke

A condition qu'il soit correctement approvisionné et équipé, votre ordinateur devrait savoir diffuser de façon synchrone, textes et musiques issus d'un fichier midifile. Il remplace ainsi avantageusement les supports plus "figés" tels que la cassette ou le DVD, qui n'autorisent eux, aucune modification de tonalité, de tempo, ou de niveau.

Convertisseurs de formats

Il existe des dizaines de formats concernant la "musique" et ses applications. Il convient de distinguer d'une part les divers formats musicaux que peut revêtir un fichier audio prêt à être diffusé (production sonore), comme par exemple le pcm, le wav, le mp3, le aiff, et d'autre part les fichiers associés à un logiciel ou un matériel particulier (création musicale).

Pédagogie et apprentissage

Sachez tirer profit des talents (cachés ?) d'éducateur ou de "prescripteur" que possède votre ordinateur, en lui associant guides, méthodes, et autres encyclopédies consacrés à tous les aspects de la musique, riches de vidéos, photos, partitions, animations.

Ressources

Des sites généralistes de qualité, approuvés et testés au cours des dix dernières années (déjà) sur le net

L'audionumérique

Il suffit d'ouvrir un logiciel d'édition audio pour remarquer que le son numérique (peu importe son origine) est représenté autrement que par des notes de solfège. Dans les logiciels tels que GarageBand, Cubase, Reason, Wavelab, Soundtrack etc., vous verrez en effet apparaître des bandeaux horizontaux composés de graphiques dans lequel nous serions incapables de reconnaître un instrument, un son, un accord, un rythme (quoiqu'un oeil excercé peu en détecter). Le son préalablement enregistré est ainsi "figé" dans une suite de 0 et de 1 informatiques (plus il y en a, meilleure est la "résolution", donc meilleure est la qualité), sur lequel vous pourrez agir sur quelques paramètres : volume, balance, effets, equalisation et parfois hauteur (la 'note') . Ces fichiers audio sont communément enregistrés sur votre ordinateur avec les fameuses extnsions MP3, AIF, WAV. L'élément fondamental est par conséquent la carte audio et son processeur, que l'on appelle "DSP". Il assure entre autres, les conversions "analogique vers digital" et "digital vers analogique" (CAD et DAC) du signal audio. Ce DSP se doit d'assurer un travail en temps réel qui vous permet, au minimum, d'écouter une piste audio à partir de votre disque dur pendant, qu'éventuellement, vous enregistrez une autre piste. Ces processus, qui incluent également les effets sonores, sollicitent énormément de ressources.

Action: